mercredi 27 juillet 2011

Sensibilisation contre les gaspillages lors des mariages indiens

Depuis maintenant quelques années, on assiste en Inde à des mariages de plus en plus grandiose : invités très nombreux, nourriture trop abondante, décoration riche... C'est devenu le moyen pour la nouvelle classe moyenne d'étaler sa richesse et d'organiser des fêtes dignes des films de Bollywood.

Selon la sociologue Abhilasha Kumari, la classe moyenne est en plein essor et la nouvelle norme pour les mariages se situe dans le spectaculaire. Le cinéma de Bollywood a partiellement participé à populariser l'idée du festin des mariages indiens. "La consommation outrageuse n'est plus considérée avec mépris, explique-t-elle, c'est une Inde nouvelle avec des valeurs où la surconsommation est la règle."

Si cela peut prêter à sourire, il y a une réalité qu'il ne faut pas oublier : ces mariages occasionnent des gaspillages de nourriture importants, scandaleux lorsque l'on sait dans quelle misère vivent une grande majorité des indiens. En effet, le pays subit une forte hausse des prix des produits alimentaires de base (+8.4% rien qu'au mois de juin), et de nombreux enfants et adultes souffrent toujours de malnutrition.

Le ministre indien de l'Alimentation, Kuruppassery Varkey Thomas veut donc mettre fin à cette débauche de nourriture, il déplore en effet qu'un cinquième de la nourriture servie lors des mariages et autres évènements soient jetés à la poubelle, "c'est un gâchis criminel."
Selon lui, il y a en moyenne 100 000 mariages et évènements sociaux chaque jour dans tout le pays. La nourriture gaspillée en une seule journée à Mumbai permettrait de nourrir le plus grand bidonville de la mégalopole indienne.

La commission installée par M. Thomas a donc décidé de lancer une campagne de sensibilisation auprès des médias, des écoles et des organisations sociales pour que la règle du "moins c'est bien" soit de mise. Toutefois, ce n'est pas la première fois que le pays soit forcé de contrôler ce genre d'évènements. 

Dans les années 60, l'Inde a connu un conflit frontalier avec la Chine pendant une courte période. Les pénuries alimentaires qui ont suivi, ont poussé le gouvernement à imposer un "ordre de contrôle des invités" visant à limiter le nombre de convives. Même si cette décision n'a pas été appliqué longtemps, elle a malgré tout incité l'opinion publique à se montrer plus frugale.




Source : http://www.lefigaro.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire