vendredi 29 juillet 2011

Un Indien naît avec 34 doigts et orteils

A sa naissance, Akshat Saxena est né avec un record inattendu : 34 doigts et orteils. Il compte 7 doigts à chaque main et 10 orteils à chaque pied, selon le porte-parole du Guiness des records.

Dans l'Uttar Pradesh (nord), l'enfant a déjà subi plusieurs opérations visant à amputer l'excédant de doigts. Actuellement, les médecins tentent de lui greffer des pouces, qui étaient inexistants à sa naissance. Amrita, sa maman, raconte avoir été "choquée et surprise" lors de la naissance de son fils l'année dernière.

Ce record est en fait du à une maladie génétique appelée polydactylie, elle se caractérise par la présence d'un ou plusieurs doigts supplémentaires au niveau des mains et/ou des pieds. 

Akshat a battu le record détenu auparavant par un jeune Chinois de 6 ans, qui comptait 15 doigts et 16 orteils. Cet enfant, dont on ignore le nom, a subi une opération de plus de 6h en mars dernier dans un hôpital de Shenyang (province au nord-est). Il a aujourd'hui 10 doigts et 10 orteils.

jeudi 28 juillet 2011

L'Inde rehausse ses taux d'intérêt à 8%

La Banque centrale indienne (RBI) a annoncé une nouvelle hausse de ses taux d'intérêt de 50 points de base, soit davantage que prévu. Cette mesure est prévue pour renforcer sa lutte contre l'inflation en dépit d'un ralentissement de la croissance.

C'est le 11e relèvement du coût du crédit depuis mars 2010. La banque centrale prend des mesures particulièrement drastiques pour juguler l'inflation. 

L'inflation des prix de gros a atteint 9,44%, soit plus du double de l'objectif annoncé par la banque initialement. Cette tendance de prix élevés n'est pas prêt de s'arrêter au cours des mois à venir.

La RBI a donc relevé sa prévision d'inflation des prix de gros à 7% pour l'année fiscale qui se termine fin mars, contre 6% auparavant. Elle prévoit aussi une croissance économique d'environ 8% sur l'année.


mercredi 27 juillet 2011

Sensibilisation contre les gaspillages lors des mariages indiens

Depuis maintenant quelques années, on assiste en Inde à des mariages de plus en plus grandiose : invités très nombreux, nourriture trop abondante, décoration riche... C'est devenu le moyen pour la nouvelle classe moyenne d'étaler sa richesse et d'organiser des fêtes dignes des films de Bollywood.

Selon la sociologue Abhilasha Kumari, la classe moyenne est en plein essor et la nouvelle norme pour les mariages se situe dans le spectaculaire. Le cinéma de Bollywood a partiellement participé à populariser l'idée du festin des mariages indiens. "La consommation outrageuse n'est plus considérée avec mépris, explique-t-elle, c'est une Inde nouvelle avec des valeurs où la surconsommation est la règle."

Si cela peut prêter à sourire, il y a une réalité qu'il ne faut pas oublier : ces mariages occasionnent des gaspillages de nourriture importants, scandaleux lorsque l'on sait dans quelle misère vivent une grande majorité des indiens. En effet, le pays subit une forte hausse des prix des produits alimentaires de base (+8.4% rien qu'au mois de juin), et de nombreux enfants et adultes souffrent toujours de malnutrition.

Le ministre indien de l'Alimentation, Kuruppassery Varkey Thomas veut donc mettre fin à cette débauche de nourriture, il déplore en effet qu'un cinquième de la nourriture servie lors des mariages et autres évènements soient jetés à la poubelle, "c'est un gâchis criminel."
Selon lui, il y a en moyenne 100 000 mariages et évènements sociaux chaque jour dans tout le pays. La nourriture gaspillée en une seule journée à Mumbai permettrait de nourrir le plus grand bidonville de la mégalopole indienne.

La commission installée par M. Thomas a donc décidé de lancer une campagne de sensibilisation auprès des médias, des écoles et des organisations sociales pour que la règle du "moins c'est bien" soit de mise. Toutefois, ce n'est pas la première fois que le pays soit forcé de contrôler ce genre d'évènements. 

Dans les années 60, l'Inde a connu un conflit frontalier avec la Chine pendant une courte période. Les pénuries alimentaires qui ont suivi, ont poussé le gouvernement à imposer un "ordre de contrôle des invités" visant à limiter le nombre de convives. Même si cette décision n'a pas été appliqué longtemps, elle a malgré tout incité l'opinion publique à se montrer plus frugale.




Source : http://www.lefigaro.fr

Accord entre l'Inde et le Sri Lanka pour la construction d'un port

Jeudi dernier, les 2 pays ont signé un Protocole d'entente et un Accord pour la construction d'un port essentiel dans le nord du Sri Lanka.

"Le projet du port de Kankesanthurai bénéficiera d'un financement mixte, comprenant des dons et un prêt à taux préférentiel de la part du gouvernement de l'Inde. Même si le total des dépenses sur le projet sera déterminé par le rapport détaillé" a indiqué un communiqué indien.

Le gouvernement indien a d'ors et déjà promis une enveloppe d'environ 20 millions de dollars, pour financer l'étude hydrographique préliminaire, les enquêtes géotechniques et la préparation du rapport ainsi que le retrait et la récupération de l'épave.

L'Inde fournira également une allocation supplémentaire pour le dragage du port et un crédit à taux préférentiel pour la rénovation de la digue.

Ashoka K Kantha, un Haut commissaire indien, estime que cette restauration des infrastructures physiques pourrait contribuer à la promotion de la normalité dans le nord du Sri Lanka en rétablissant des liens régionaux et traditionnels [entre leurs pays] et donner un coup de fouet à l'activité économique grâce à un renforcement du commerce.

Le port de Kankesanthurai est à l'origine un succès militaire pour le gouvernement contre les rebelles des tigres tamouls, il donne accès via la mer aux troupes stationnées à Jaffna, une péninsule du nord.

mardi 26 juillet 2011

Projet de train haute vitesse entre New Dehli et Mumbai

Les autorités indiennes ont décidé de démarrer le projet "corridor Golden Rail" avec une équipe d'experts japonais.

L'idée a été proposée au début de l'année : rallier la capitale New Dehli et le centre économique de Mumbaï par un train à haute vitesse, permettant ainsi de réduire quasiment de moitié le temps de trajet entre les 2 villes (7h au lieu de 16 actuellement).

Un porte-parole du ministère des chemins de fer indien a déclaré au Times économique qu'une "équipe va présenter un rapport à [son] ministère et au gouvernement japonais en expliquant pourquoi le Japon devrait octroyer des prêts aux chemins de fer indiens pour ce projet."

Le projet vise en effet à augmenter la vitesse des trains de passagers à 200 km/h sur les voies déjà existantes alors que les trains à 250 km/h, il faudrait mettre à niveau toutes les infrastructures actuelles. Une belle économie donc. 
Ce tracé entre New Dehli et Mumbaï est la route la plus fréquentée en Inde, jusqu'à 61 trains circulent entre les 2 villes chaque jour.


Reprise du blog

Après plusieurs semaines de calme sur le blog, je suis de retour pour poster de nouveaux articles : toujours plus d'infos sur l'Inde bien sûr mais aussi des nouvelles sur mon installation à la Réunion et les projets qui attendent votre épicerie en ligne.

Je suis actuellement en recherche d'appartement dans la ville de St Pierre, c'est en bonne voie mais croisons les doigts !



Pour Shamépices, j'ai visité les locaux du fournisseur et commencé une formation pour mon futur poste à St Pierre. Bientôt des photos, c'est promis ! En tout cas, il y a plein de produits que j'ai hâte de mettre sur Shamépices, en espérant que vous en serez ravis.